Présentation

Les intervenants :

Sylvie Nay :
Sylvie Nay-Bernard, est analyste transactionnelle certifiée (C.T.A.) dans le champ de la Psychothérapie et enseignante et superviseur certifiée (T.S.T.A) par l’Association Européenne pour l’Analyse Transactionnelle (E.A.T.A.). Elle est licenciée en psychologie clinique de l’Université Lyon II, titulaire du Certificat Européen de Psychothérapie (C.E.P.) et du Certificate of Advanced Studies en accompagnement spirituel de l’Université de Neuchâtel (UNINE).

Après une formation d’expertise comptable et une expérience de responsable administratif et financier en entreprise, elle entame une reconversion professionnelle. Depuis 1992, elle exerce en cabinet libéral à Lyon et à Feurs les métiers de psychopraticienne, formatrice et Superviseur. Après sa formation au coaching elle co-crée AFCEOR avec Gérard Nay pour développer l’activité au service des entreprises. Elle accompagne des managers et des équipes.

Depuis quelques années, elle se forme à des approches centrées sur la créativité.

Impliquée dans les institutions, elle est notamment coordinatrice des examens de langue française pour E.A.T.A. et participe activement aux congrès d’analyse transactionnelle.

Elle est l’auteur de plusieurs articles dans les Actualités en Analyse Transactionnelle (A.A.T.). Avec L’exorciste et la pomme de terre brûlante (n°133), L’analyse transactionnelle participe-t- elle d’une idéologie de la liberté ? (n°135) et L’homme sans visage (n°139) elle engage une réflexion qui se situe à la jonction de l’individuel et du sociétal dans la dynamique de la «Psychiatrie sociale» initiée par Berne. Elle questionne toujours plus l’influence, souvent très subtile, de l’état du moi Parent sur la vision et la visée de l’autonomie. Sa recherche actuelle se focalise sur l’Éthos de Berne et peut se résumer à cette question : Qui est le «Sage» en nous ?

Gérard Nay :
Gérard Nay est licencié en psychologie clinique de l’Université Lyon II.
Après avoir exercé comme enseignant et chef d’établissement, il poursuit aujourd’hui une deuxième carrière professionnelle. Après avoir repris des études de psychologie et suivi des formations approfondies en analyse transactionnelle et au coaching, dans le cadre du développement d’une activité au service des organisations, il co-crée AFCEOR avec Sylvie Nay-Bernard. Il accompagne aujourd’hui des responsables dans leur rôle de manager et des équipes dans leur changement.

Un des moteurs de son engagement professionnel est la conviction que chaque personne a la capacité de penser et de se responsabiliser pour prendre conscience de ses comportements et stratégies inefficaces. Qu’elle a la capacité d’utiliser les ressources qui lui sont propres pour résoudre ses difficultés. Que les dysfonctionnements dans une organisation, tant au niveau interpersonnel qu’organisationnel peuvent être corrigés dans le cadre d’un accompagnement des personnes et des équipes.

Notre démarche professionnelle
repose sur :

Une approche humaniste :
Respect, confidentialité et confiance dans les capacités de la personne à se développer.

Une écoute approfondie :
Toute demande fait l’objet d’une analyse permettant :
– de repérer les ressources ;
– de préciser les besoins ;
– de hiérarchiser les priorités ;
– de structurer et élaborer les actions nécessaires à l’atteinte des objectifs des personnes et de l’entreprise ;
– D’identifier et spécifier des indicateurs de résultats permettant une évaluation de l’intervention.

Une éthique :
Pour chacun des intervenants d’AFCEOR, la formation continue, la participation régulière à un groupe d’analyse de la pratique et de supervision est un devoir et une exigence.
L’intervenant est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation pour laquelle il intervient. Son intervention est réfléchie et s’exerce dans la synthèse des intérêts des personnes à former et de leur organisation.

AFCEOR :

– met à votre service un ensemble de compétences confirmées et validées sur le terrain depuis plus de vingt-cinq ans ;

– accompagne les personnes et les équipes au sein de l’entreprise ou dans ses propres locaux ;

propose des interventions « sur mesure » au service des projets individuels et collectifs participant au maintien et au développement des compétences ;

– veille à la cohérence de son approche avec la gestion des ressources humaines de l’organisation.